ALFOUTIYOU  
 
  PRIERE 17/12/2018 13 01 24 (UTC)
   
 

 

I) ABLUTIONS:

 

Les obligations divines de l’ablution sont au nombre de sept :

L’intention, le lavage du visage, celui des mains jusqu’aux coudes, le passage des deux mains sur la tête d’avant en arrière, le lavage des pieds jusqu’aux chevilles, la friction de toutes les parties concernées par l’ablution.

 

Les obligations traditionnelles (sunna) sont :

Au début laver les deux mains aux poignets, se rincer la bouche et rejeter l’eau, faire entrer l’eau dans les narines en aspirant et l’en faire sortir en ronflant, passer les deux mains sur la tête d’arrière en avant, les passer ensuite sur les oreilles après les avoir retrempées. Les ablutions d’ordre divin doivent être faites dans l’ordre prescrit.

Celui qui oublie un de ses membres, et s’en souvient sans trop de retard, doit le laver avec les membres qui suivent dans l’ordre précité. S’il s’en souvient que plus tard, il ne doit laver que le membre oublié, mais il doit recommencer la prière qu’il vient de faire.

Celui qui oublie une sunna doit l’accomplir, mais n’est pas tenu de recommencer la prière.

Celui qui a oublié une partie de ses membres doit la laver seule en y appliquant l’intention. S’il a déjà fait la prière il doit la recommencer.

Celui qui a oublié le rinçage de la bouche et le reniflement des narines après avoir commencé le lavage du visage ne doit les reprendre qu’après avoir terminé les ablutions.

 

Actes méritoires au cours des ablutions :

Prononcer le nom de Dieu, se frotter les dents, laver le visage plus d’une fois et les mains, dans la friction des cheveux commencer du front vers la nuque, suivre l’ordre prescrit dans les obligations traditionnelles, ne prendre qu’une petite quantité d’eau pour chaque membre et toujours commencer par la droite.

Il faut entrecroiser les doigts des deux mains, laver entre les orteils, faire entre l’eau dans la barbe.

 

CAUSES DES ABLUTIONS :

L’urine, les selles, le vent, le liquide prostatique, le madhy et le wadhy.

Le sommeil profond, l’évanouissement, l’ivresse, la folie, le baiser voluptueux , l’attouchement d’une femme en vue d’en jouir ou le désir éprouvé sans en avoir eu l’intention, le fait de s’être touché la verge, mais non les testicules.

Il est interdit à qui n a pas fait ses ablutions de faire la prière, d’accomplir le hajj, de toucher le coran ou sa reliure même indirectement, mais il est permis de toucher une planchette sur laquelle sont écrits du coran pour s’instruire ou pour le maître qui la corrige.

 

II) BAIN DE PURIFICATION :

 

Souillure majeure : émission de sperme, introduction du gland dans le vagin même sans jouissance .Le rêve érotique avec ou sans émission de sperme. Celui qui voit du sperme sec sur ses habits après la prière doit laver la souillure puis recommencer sa prière.

 

Obligations divines : l’intention, ne pas interrompre, frotter tout le corps.

 

Obligations traditionnelles : laver les mains aux poignets, rincer la bouche, faire entrer l’eau dans les narines et l’en faire sortir en ronflant, laver les oreilles sur les deux faces.

Comment faire ? Commencer par laver les deux mains : droite puis gauche, trois fois chacune, puis laver le fondement (anus) et l’entre-fesse avec la main gauche ; rincer la main gauche. Laver ensuite les parties intimes avec la main droite, prononcer l’intention (lavage avec ou sans ablutions). Relaver les deux mains une fois chacune puis la bouche, nez, visage, les bras, la tête d’arrière en avant trois fois ; si l’intention était d’inclure les ablutions : procéder au lavage des deux pieds puis au coté  droit puis le coté gauche, l’arrière du corps, l’avant du corps .Apres ce procédé il n’est plus nécessaire de procéder à des ablutions pour effectuer ses prières

Si l’intention était de ne pas inclure les ablutions, après le lavage de la tête, laver le coté  droit puis le coté gauche, l’arrière du corps, l’avant du corps et finir par les pieds mais il faut ensuite faire ses ablutions avant de prier. L’eau pour les ablutions et les bains de purification se feront avec une eau pure et purifiante : non mélangée avec un impureté, dont la couleur n a pas changée sauf si la cause est de la terre. L’eau de pluie, des puits, des sources et mers sont pures et purifiantes. Si la couleur de l’eau a changée à cause d’un corps pur, est pure mais ne peut pas servir pour les ablutions ou le bain rituel. L’eau dont la couleur a changé à cause d’un corps impur même si c’est une quantité infime, est impure pour les ablutions et le bain.

 

III) Menstrues : la plus longue période est de 15 jours pour celles qui sont irrégulières

La femme enceinte dans les 3 premiers mois et qui perd du sang comptera 15 jours ou un peu plus. Celle qui est enceinte de 6 mois comptera 20 jours ou un peu plus. Si l’écoulement a lieu à plusieurs jours d’intervalles, elle comptera l’ensemble des jours de perte jusqu’à complétera la durée habituelle de ses menstrues.

Interdiction de prier, jeûner, tawaf, de toucher le coran, d’entrer dans une mosquée.

 

IV) LOCHIES : les mêmes que celles des menstrues quant aux empêchements. La période la plus longue est de 60 jours.

Si l’écoulement cesse avant ce délai, la femme se lave et peut prier ;

Si l’écoulement reprend et qu’entre les deux flux il y a 15 jours ou davantage, la seconde perte est considère comme menstrues, sinon on ajoutera la durée du premier écoulement au deuxième et le tout sera compte pour compléter la durée des lochies.

 

V) LA  PRIERE

 :

 

Moments :

FAJR : commence au point du jour

SOUBH : l’aube à l’apparition du soleil

TISBAR : milieu du jour vers 13h 30 à takussanou souf

ASR : vers 4h à takussanou souf

TIMIS : quand le soleil se couche

GUE : 30 mn après timis jusqu’au premier tiers de la nuit

La prière avec l’imam : si un seul homme il se tient à droite de l’imam, 2 hommes et plus ils se tiennent derrière l’imam. La femme se tient toujours derrière l’homme.

 

Conditions de la prière :

Purification du corps, habits et lieux de prière.

 

Actes obligatoires :

Intention

Qibla

Prononcer le takbir d’entrée

Fatiha

Roukou

Soudjoud

Redressement

Maintient de corps droit avec calme

Observation stricte de l’ordre précité

Seulmeul

Tradition :

 

Iqamat

Réciter une autre sourate après fatiha

Samia llahou liman hamidah

La femme doit toujours couvrir ses cheveux, cou et bras pour prier seuls les pieds, le visage et les mains doivent apparaître.

 

 

VI) REPARATIONS DES PRIERES :      

Si on a ajoutait quelque chose, on fait 2 soudjouds après seulmeul suivi d’un tayya plus d’un nouveau seulmeul.

Si on a omis quelque chose, on fait après le tayya 2 soudjouds suivi d’un nouveau tayya et ensuite du seulmeul.

Si on a ajoutait et omis en même temps, on fait comme précédemment

Celui qui oublie de  se prosterner après seulmeul devra le faire à n’importe quel moment quand il se rappelle, même si c’est longtemps après.

Si l’oubli porte sur les soudjouds avant seulmeul, il le fera peu après, si c’est longtemps après il recommence la prière.

L’omission d’une sourate autre que la fatiha, 2 takbirs, 2 tayyas, n’entraîne pas de réparation.

Celui qui a des doutes sur le nombre de rakas effectues 3 ou 4, fera une quatrième raka suivi d’un seulmeul et de 2 soudjouds après + tayya + Seulmeul

Celui qui a parle pendant la prière fera 2 soudjouds après seulmeul . Celui qui ne sait plus s’il a fait le salut final, le fera.

Dans toutes les prières le takbir d’entrée est obligatoire.

Celui qui omet une obligation divine doit recommencer sa prière.

Celui qui oublie des actes méritoires ne doit aucune réparation

Celui qui a élevé la voix dans la prière à voix basse fera 2 soudjouds après seulmeul

Celui qui a baisse la voix dans la prière à voix haute fera 2 soudjouds avant seulmeul

Une prière redoublée par erreur n’est pas valable

Celui qui renifle, par oubli, pendant la prière fera 2 soudjouds après le seulmeul ; si c’est intentionnel la prière n’est pas valable

Un seul verset qui manque dans la fatiha entraine 2 soudjouds avant  seulmeul ; plus d’un verset et la prière n’est pas valable.

Celui qui, par erreur a répété la Fatiha, doit faire 2 soudjouds après seulmeul

Le croyant qui se lève pour prier doit  détourner son cœur de toute chose hormis Dieu, bannir de sa pensée le monde, et ce qu’il contient afin d’avoir présentes en son âme : la majesté divine et sa grandeur ; son cœur doit tressaillir et son âme s’imprégner de la crainte divine (taqwa). Cette prière est celle des pieux.

Le simple sourire est sans importance.

Les pleurs du fidèle fervent sont pardonnables.

Celui qui écoute un peu les propos d’un causeur ne doit rien.

Celui qui, après les deux rakas et avant de s’asseoir se dispose à se lever et se rappelle alors qu’il doit rester assis, le fera et ne fera pas de réparation à condition que ses mains et ses genoux n’aient pas quitte le sol. Au cas contraire, il doit continuer sa prière et faire 2 soudjouds avant seulmeul s’il s’assied après s’être relevé, par oubli ou intentionnellement, sa prière est valable moyennant 2 soudjouds après seulmeul.

Celui qui, récitant la prière, s’arrête par défaut de mémoire, et auquel personne ne peut souffler, doit délaisser ce verset et passer à la suite ; s’il ne le peut il doit s’incliner.

TAYYA : Attiyatou lilah, azzakiyatou lillah, attiyabatou lillah, assalatou lilah assalamou aleikoum ayouha nabiyou wa rahmatou llahi, assalamou aleina wa ala ibadi llahi salihina. Ach hadou ane la ilaha illa llah wahdahou la charika llah wa ach hadou ana mouhamadan abdouhou wa rassoulouhou.

On peut cumuler Tisbar et Takussan.

On peut aussi cumuler Timis et Gué

 

Attitudes pendant la prière :

 

4 attitudes sont formellement obligatoires :

- Soit se lever sans s’appuyer sur aucun soutien

- soit se lever en s’appuyant

- soit s’asseoir sans appui

- soit utiliser un appui pour s’asseoir

 

3 attitudes concernant les malades :

- il peut soit s’appuyer sur son coté droit, soit sur son coté gauche, soit resté sur le dos.

 

VII) TIM :

Il est permis au voyageur d’employer ce mode d’ablution à condition de ne pas être en état de péché ; de même pour le malade qui veut s’acquitter de sa prière, au sédentaire qui n’a pas d’eau, qui a peur de ne pouvoir accomplir sa prière à l’heure fixée.

 

 

Procédure :

Poser ses deux mains à plat sur le sol, s’il y a des petits débris qui se sont collés entrechoquait les 2 mains pour les faire tomber, puis passer les 2 mains sur le visage, formuler l’intention, puis reposer les 2 mains sur le sol à plat puis les passer sur les bras en commençant par le bras droit.

 

 

Apres la prière, prenez le temps de demander à Dieu ce dont vous avez besoin. Par exemple :

 

-                     Soubhana llahi wal hamdoulillahi wa la ilaha illa llah wa llahou akbar( 33 fois), wa la hawla wa la qouwata illa billah il aliyyil azîm( 1) fois.

 

-                     Soubhana llahi azim wabi hamdihi 100fois

 

-                     Ikhlaç 3fois

 

-                     Salatou ala nabi 100 ou plus

 

-                     Fatihatoul kitab 100 fois

N’oubliez pas d’accomplir le chafa et witr après Gué c-à-dire 2 rakas ( chafa ) seulmeul puis 1 raka (witr ) seulmeul

L’appel à la prière (Nodde) est obligatoire dans les mosquées et les réunions régulières et périodiques.

L’iqamat est obligatoire pour les prières faites en groupe isolées sauf pour les femmes.

L’appel à la prière (Nodde) ne doit pas être fait avant le temps de la prière

 

 

La prière du voyage :

Celui qui fait un voyage de 48 miles soit environ 77 km devra écourter la prière et la faire en 2 rakas sauf Timis qui ne change pas. Le voyageur qui a prévu de rester 4 jours dans un endroit où il fera 20 prières, fera les prières complètes.

 

 

Prières de l’éclipse :

Cela est une pratique traditionnelle obligatoire. Quand le soleil subit une éclipse, l’imam se rend à la mosquée. Il fait la prière sans Nodde et sans iqamat ? Après le takbir d’entrée ( Allahou akbar) , il fera une récitation du coran suivi d’1 roukô, se redresse et fait une autre récitation du coran suivi d’1 autre roukô, se redresse puis effectue 2 soudjouds ; se relèvera et fera comme pour la 1° raka, enfin tayya+seulmeul.

Cette prière peut se faire seul dans sa maison

La prière de l’éclipse de lune ne se fait pas en groupe mais l’imam adresse aux fidèles des exhortations aux obligations divines

 

 

Prières des rogations : (pour demander la pluie)

Cela est une pratique traditionnelle. L’imam fait 2 rakas, récite la sourate ‘sabbih isma rabbika’ et ‘wa chamsi wa duhaha’. Après seulmeul il fait face aux fidèles et s’assoit, se lève pour le khoutb quand il a fini, il se tourne vers le qibla déplace le pan de son manteau (ou boubou) qui était à droite sur son épaule gauche et le pan qui était à gauche sur l’épaule droite, les fidèles doivent l’imiter en restant assis alors que l’imam est debout puis il s’en va. Cette prière n’a ni Nodde, ni iqamat, et elle n’a qu’un seul takbir celui d’entrée

 

Prière des morts :

Il faut tourner l’agonisant vers la qibla et lui fermer les yeux ? On le lavera un nombre impair de fois, on ne coupe pas les ongles et on ne lui rase pas les cheveux. On pressera le ventre avec ménagement. Il  est recommandable mais non obligatoire de pratiquer sur le mort les ablutions rituelles. Il est bon que la femme lave son mari défunt et vice versa même s’il y a d’autres pour le faire.
La prière consiste à dire 4 fois « Allahou akbar ». Si le mort est un homme l’imam se tiendra vers le milieu du corps du défunt ; si c’est une femme l’imam se tiendra vers les épaules de la défunte.

 

 

 

 


 
  ALFOUTIYOU
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  SAVOIR & ETRE MUSULMAN
VOULOIR SAVOIR POUVOIR OSER ET SE TAIRE DEVANT LA GRANDEUR DU TOUT-PUISSANT ALLAH
  En nous soutenant vous contribuez à l'Islam
  Publicité
  votez pour ce site au weborama
classement visiteur

classement Passion
  SOUFI SENEGAL
CETTE TERRE A ABRITE DES SOMMITES DU SAVOIR
CELA SERA MIS A VOTRE SERVICE

=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=